Lorsque les religieux avaient du pouvoir, de l'autorité et se comportaient en chrétiens, la manifestation des instincts de survie dans les masses populaires était contenue, ainsi la violence était contenue.

Ces religieux étaient capables d'enseigner le respect des autres, des parents, des personnes âgées, des enseignants, les manières de bonne conduite, bref en un mot : la morale.

Désormais ce sont des politiciens laxistes de tous bords qui détiennent le pouvoir et autorisent indirectement la violence.
Élections obligent, ils courent après tous les bulletins de vote, sans exception.

Les âmes sensibles ont raison de se soucier des humains en difficulté, et Dieu sait s'ils sont nombreux sur cette planète !
Et pourtant il suffirait de pas grand chose pour les aider !

Les techniques, les technologies existent aujourd'hui qui permettraient de soulager considérablement cette misère, si elles étaient employées partout sur cette terre,.
Il manque seulement une grande volonté des dirigeants et décideurs occidentaux.
Elle manque aussi chez les dirigeants et décideurs des pays pauvres, pour que ceux-ci acceptent d'abandonner leurs traditions rétrogrades et donnent en priorité à leurs peuples une éducation sérieuse et poussée.

Il manque, pour tous ces interlocuteurs, un niveau de conscience leur permettant de prendre en compte les intérêts des autres, et surtout de s'affranchir du pouvoir de l'argent en ne l'utilisant que comme un moyen et non une fin, en s'affranchissant aussi de leurs besoins de domination sur les autres, tous les autres, besoin instinctif dont beaucoup de politiciens et de capitaines d'industrie sont affublés.

On peut constater que le monde occidental converge de plus en plus vers la recherche de plaisirs uniquement corporels.
C'est en Europe et en Amérique que la pratique sincère d'une religion diminue inexorablement et que l'intérêt pour le matérialisme, c'est-à-dire les plaisirs des sens corporels, augmente de jour en jour.

En théorie le Business est nécessaire à l'avancement de l'humanité. Par ses créations et machines, il amène moins de soucis matériels, une meilleure santé, plus de temps libre dont une partie devrait être consacré à la spiritualité et à l'entre aide.

En pratique, actuellement, l'exagération du Business, c'est à dire le Business Sauvage archi-concurrentiel et amoral, a pour conséquence :
=> la pollution des mentalités.
=> la pollution de la nature.
=> la pollution de notre santé.

Le Business Sauvage a réussi, au delà de toute espérance, à conditionner des individus afin qu'ils consomment inconsciemment, de plus en plus, sans se soucier de l'utilité de ces achats ni, et surtout, des dégâts que cela occasionne à notre environnement.

Les adeptes du business sauvage ont pour credo de profiter du présent, intensément et par tous les moyens, sans se soucier de l'état de la planète qu'ils légueront à leur descendance.

Exemples : ( liste non exhaustive )

Noël : la nuit du 24 décembre représente l'anniversaire de la naissance du Christ.
Nouvel an : c'est le début de la nouvelle année dans le monde chrétien.
Au début du christianisme les prélats religieux décidèrent de compter le début des années, non pas en utilisant le cycle des saisons, mais en utilisant la date supposée de la naissance du Christ.

Le 24 décembre, qui au départ se voulait une fête religieuse et tournée vers la dévotion, a donc évolué avec le temps.
Le Business s'étant mis de la partie, le 24 décembre s'est transformé lentement de fête religieuse pieuse en fête de la grande bouffe et de cadeaux aux enfants. Les dindes et les sapins en font principalement les frais.

Business oblige, Jésus Christ et son enseignement est désormais remplacé par une chimère appelée Père Noël.

La nuit du 31 décembre est l'occasion de faire la fête à tout prix et aussi de dépenser de l'argent pour offrir des cadeaux qui, souvent inutiles, atterrissent au fond d'un tiroir.

Halloween : consiste à prendre une vieille tradition celtique basée sur le sacrifice humain et le racket, et à la remettre au goût du jour afin de faire vendre des objets inutiles.

Viande aux hormones : Le trafic n'est pas interdit en dehors de la communauté européenne. USA, Australie, Canada, Argentine, Nouvelle Zélande peuvent élever leur bétail et exporter en toute impunité sur nos marchés. Et cela malgré l'interdiction des pays de l'union européenne d'engraisser le bétail avec des hormones de croissance. Le principe de précaution sanitaire qui commençait à prévaloir en matière de santé publique s'annule par appât du gain, ceci malgré l'augmentation des cancers hormonaux dépendants.
(Source : Comité Scientifique Pro Anima.)

Céréales OGM : -idem- Farines animales : voir les conséquences sur les bovins et les humains.

SDF = Sans Domicile Fixe. On les appelle aussi vagabonds, mendiants, clochards.

Ils ont le regard vide de ceux qui ont tout perdu, même l'envie de vivre, qui n'ont plus aucun espoir en une vie meilleure et qui se contentent de survivre.
Et pourtant ils sont comme vous et moi, ils souffrent aussi du froid, de l'humidité, ils ont aussi un estomac et sont obligés de mettre quelque chose dedans tous les jours .

Parmi ces SDF il existe un faible pourcentage d'individus qui ont délibérément choisi ce mode d'existence.
Mais de plus en plus, ces SDF sont des victimes du système qui se propage de plus en plus sur cette terre : le Business à tout prix.
Les actionnaires ne sont jamais rassasiés. Ils demandent de plus en plus de retour sur investissement et cela dans des délais de plus en plus courts.
Pour faire face, les directeurs d'entreprises optimisent au maximum, c'est-à-dire robotisent au maximum ou font fabriquer ou traiter leurs produits dans les pays en voie d'émergence, où les salaires sont très bas. Cela se traduit donc par des licenciements chez nous et des emplois chez eux.
C'est le principe des vases communicants. Le malheur des uns fait le bonheur des autres.

Après le licenciement, c'est le chômage, puis la fin de droit, ensuite on ne peut plus payer son loyer et c'est l'expulsion.
Or, quand on ne peut plus justifier d'un domicile fixe, la recherche d'un emploi s'en trouve bien compliquée.

Sport : Obligés de se doper pour être performants (il faut gagner à tout prix) les joueurs de football américain aux USA ont une espérance de vie qui ne dépasse pas les cinquante ans.
En Europe, on paie mensuellement jusqu'à cinq cent mille euro des joueurs de football, afin que ceux-ci fassent rêver des supporters dont beaucoup sont payés au SMIC, et dont certains n`hésitent pas à se battre contre les supporters des autres clubs.

Bienfaisance : voir le scandale de l'ARC.

************

Quel environnement planétaire livrerons nous à nos descendants ?

Le docteur Jacques Desmeules en a fait une liste dans la revue l’Antivivisection n°147, 4ème trimestre 2000.
« ... Comment dès lors les nouvelles générations vont-elles pouvoir gérer ce terrifiant héritage, en stopper les ravages et relancer la vie, avant le point de non-retour ?
La liste est terrifiante !
* La déforestation, suivie de la désertification puis de l’érosion des sols arables de continents entiers. Habitants acculés à la misère, à la famine, donc à la migration ... qui menace les pays prospères.

* La pollution agro-chimique de toutes les bonnes terres agricoles fertiles et saines à l’origine, soumises à la productivité intense.

* L’empoisonnement cumulatif des océans et des mers, derniers réceptacles résiduels des polluants, par les poubelles chimiques, nucléaires et pétrolières qui anéantiront toute vie, après l’avoir torturée jour après jour.

* La surpêche industrielle, permise par détection aérienne et sonar, des grands bancs de poissons, ainsi que par l’usage de filets gigantesques, converge aussi vers la famine mondiale.

* Les rejets gazeux toxiques automobiles et industriels, dans notre atmosphère, sont responsables de la recrudescence ou de l’émergence de pathologies respiratoires, chez les tout petits notamment, et de la destruction irréversible (?) de notre couche d‘ozone, protectrice de toute vie contre les UV.

* Les rejets gazeux à effet de serre : contribuant ou entraînant, par le réchauffement général du climat, à la fonte, notamment, des calottes glaciaires, à l’élévation des niveaux marins, à la perturbation des grands courants marins régulateurs fondamentaux de nos climats, et à l’origine de nombreux ouragans et inondations de plus en plus fréquents, même en Europe.

* La pollution chimique et bactériologique de nos rivières, fleuves et nappes qui nous abreuvent, nous et toutes les cellules vivantes végétales et animales, de la chaîne de la vie.

* La destruction programmée, systématique de l’agriculture paysanne durable et conservatrice du milieu, engagée dans les années 50, afin de lui substituer méthodiquement une agriculture minière, avec l’appui de la finance et de la chimie, provoquant la ruine de sols arables, mais provisoirement hautement productive d’aliments poisons et carencés, sources de pathologies en chaîne, coûtant des milliards aux Sécurités Sociales, mais produits de Super Market, bon marché, permettant de nourrir quantitativement et au meilleur compte une main-d’oeuvre bon marché empilée dans les mégapoles casernicoles, criminogènes et sans espérance.

* L’explosion démographique mondiale galopante, ou bombe démographique dont on ne peut mesurer les effets dévastateurs, même à moyen terme : mouvements migratoires, guerres civiles, idéologiques ou pseudo-religieuses, ou encore survie alimentaire ?

* L’impuissance des grandes conférences écologiques internationales, reconnaissant le droit à la pollution et à la cotation en Bourse de “crédits de pollution” négociables. Satan mène le bal !
On en arrive à une terrifiante équation du nième degré : Rio + Kyoto + La Haye + Lyon = zéro »


************

Dans les versets suivants le Nouveau Testament met en garde contre la chair, c`est-à-dire contre les excès de comportement de ceux qui favorisent les désirs de survie instinctifs du corps humain ( la chair ) au détriment de leur âme :

1Timothée 3-16 /// Hébreux 2-14 à 15 /// Jacques 5-3 /// 1Pierre 3-18 à 22 ///
2Pierre 2-18 /// Philippiens 3-3 /// Jean 3-4 à 8 /// Romains 7-14 à 26; 8-5 à 8; 13-13 à 14 /// 1Corinthiens 1-26 ///
Galates 6-8 /// Éphésiens 2-3 à 5.

Romains 8-5 à 8 : « Ceux qui vivent selon la chair s'attachent aux choses de la chair; ceux qui vivent selon l'esprit s'attachent aux choses de l'esprit. Or l'affection de la chair, c'est la mort, tandis que les désirs de l'esprit, c'est la vie et la paix. Car l'affection de la chair est hostile à Dieu; la chair ne se soumet pas à la loi divine et, même, elle ne le peut pas. Et ceux qui vivent selon la chair ne sauraient plaire à Dieu. »

En d'autres termes, l'individu qui ne s'intéresse uniquement qu'à son corps, qui ne favorise que la satisfaction de ses instincts de survie et qui ne se préoccupe pas du salut de son âme, cet individu ne peut s'attendre qu'à un karma bien négatif, karma qu'il devra payer un jour où l'autre.

Mahatma Gandhi : « La vie sans religion est une vie sans principe, et une vie sans principe est comme un bateau sans gouvernail.»

Albert Einstein : « La science sans la religion est boiteuse. La religion sans la science est aveugle.»

André Siegfried : « La science devenue technique risque de compromettre une notion ancienne de la connaissance, car la connaissance cesse d'être désintéressée pour devenir utilitaire. Si l'individu est mis au service de la production, il devient un moyen au lieu d'être un but.»

Proverbe chinois : « Prétendre contenter ses désirs par la possession, c'est compter que l'on étouffera le feu avec de la paille. »

************

Nous quittons actuellement l'ère des Poissons, l'humanité se prépare à entrer dans l'ère du Verseau qui marquera le passage du religieux au spirituel, de la croyance à la connaissance, et nous assistons, lentement mais sûrement, aux débuts du christianisme et à la fin du catholicisme dans sa forme actuelle ( c`est-à-dire qu`il y aura une évolution majeure amenant la disparition progressive des rites et des dogmes.)
( Intéressez vous à la Prophétie de Saint Malachie .)

Malgré une résistance vindicative des adeptes du Business Sauvage et de la barbarie, vous pourrez observer que désormais notre monde va vers l'intensification de cette conception christique, par l'apparition des ONG, de l'embryon d'un tribunal international, du droit d'ingérence dans les affaires d'états totalitaires, des soldats casques bleus amenant la paix et non la guerre, des organismes de défense et protection des animaux, des écologistes, des activités et rapprochements transfrontaliers, de dictateurs jugés en dehors de leur pays, de plus en plus de gens luttant contre la barbarie des abattoirs par leur conversion au végétarisme ( voir Végétarisme ), de beaucoup de sectes qui voient le jour, leurs membres réfutant le message intégriste de certaines religions officielles et recherchant, souvent maladroitement, une institution pratiquant cet Amour Universel.

La Parousie serait-elle pour bientôt ?

Le genre humain, tourné vers la jouissance matérialiste, en a bien besoin.
Parousie : « Second avènement du Christ, triomphant et en Gloire.»

Raoul Follereau : « Depuis deux millénaires le calcul du temps chrétien existe. Quand commencerons-nous d'être chrétiens ? »

Albert Schweitzer : « La grande lacune de l'Éthique jusqu'à présent était qu'elle croit n'avoir à faire qu'à la relation de l'homme à l'égard des humains, mais, en réalité, il s'agit de son attitude à l'égard de l'Univers et de toute créature qui est à sa portée. L'Homme n'est moral que lorsque la Vie en soi, celle de la plante et de l'animal aussi bien que celle des humains lui est sacrée, et qu'il s'efforce d'aider, dans la mesure du possible, toute vie se trouvant en détresse.»

André Malraux : « Le XXIème siècle sera spirituel, ou ne sera pas. »

Joseph Goodowage : « Il semble que le règne du matérialisme touche à sa fin. Il n'a rien engendré, si ce n'est la frustration, la haine, les guerres et les luttes sociales. Son objectif est vide et insensé, c'est une impasse pour l'humanité. Nous devons admettre l'existence d'une nouvelle évidence, dont tous les points convergent infailliblement vers l'unité sublime et l'interdépendance universelle dans la nature.»

S. Arroyo : « De nombreuses personnes comprennent aujourd'hui que la science matérialiste ne satisfait pas les besoins profonds de l'homme, en dépit du confort et du bien être qu'elle procure au corps et à la fierté qu'en retire l'intellect. Nous avons atteint un stade où l'homme semble tout savoir et ne rien comprendre.»

************

MÉDIAS

Les représentants des médias ont pour mission de ne relater que des faits réels, sans prendre parti pour ou contre ces faits.
Ce n'est pas toujours facile.

En oeuvrant de la sorte le côté moral et spirituel n'est absolument pas abordé et la tentation est grande de ne rapporter que ce qui va mal, ainsi que les comportements choquants et amoraux, puisque c'est ce qui se vend le mieux.

Les médias ont aussi indirectement une grande responsabilité concernant le conditionnement de l'intellect de leurs lecteurs ou auditeurs, donc leur comportement futur, en favorisant par exemple certaines modes snobinardes, certains points de vues de personnes influentes, ou en encourageant des coutumes traditionnelles basées sur la cruauté.
Et il est raisonnable de penser qu'ils ont aussi une responsabilité en ce qui concerne l'avancement ou le recul de la civilisation dans leur sphère d'influence.

Face à la barbarie, les directeurs de ces médias ont le choix entre les deux possibilités suivantes :

=> soit utiliser leur média pour continuer à relater complaisamment les événements cruels, ( tauromachiques par exemple ) ceci afin de faire de l'argent avec la barbarie et aussi d'alimenter les fantasmes de leurs lecteurs, spectateurs, auditeurs, sans aucune considération de morale, donc de civilisation,

=> soit l'utiliser pour oeuvrer à faire avancer la civilisation dans leur pays en réorientant leur ligne de conduite par plus d'articles à base de morale, c'est à dire d'éducation, de débats, d'explications positives.

Cependant, combattre le matérialisme amoral, ainsi que les mauvaises traditions, est quelque chose d'extrêmement difficile et, de plus, mal interprété par une grande partie de la population, laquelle a besoin de sa ration journalière de tueries, vols, viols, etc... pour se persuader qu'elle existe et qu'elle se situe du bon côté de la loi.

Curieusement, plusieurs revues d'obédience catholique ont chacune pour rédacteur en chef une personne aimant, vantant, recommandant dans ses écrits les spectacles de corrida espagnole avec mise à mort !

Je cite l'un d'entre eux : « Je préfère la mort entre ombre et soleil d'un taureau comme exutoire à la violence et à la folie des hommes, à celle, encore plus barbare, d'un homme à la guerre, sur la route ou d'un sans abri, victime de l'indifférence du monde... La corrida... amène une fièvre, l'ivresse et le mystérieux trouble émotionnel... que génère la tauromachie... Puisque vous n'avez jamais assisté à une corrida je ne puis vous expliquer ce qui, personnellement, me passionne et m'émeut dans l'art tauromachique. »

Cette personne n'est pas en mesure de comprendre que ce "mystérieux trouble émotionnel" n'est du qu'à sa jouissance sadique causée par la souffrance et la mort du taureau.

Confucius :
« Parler des choses extraordinaires, c'est exciter les hommes à ne pas suivre les règles ordinaires. »
« Parler des actes d`audace et de violence, c`est affaiblir dans les hommes les sentiments de douceur.»
« Parler de résistance aux lois ou à l'autorité, c'est porter les hommes à violer la justice. »
« Parler des esprits, c`est brouiller les idées de ceux qui écoutent.»

************

Je vous remercie
DELAVIE
pour mon fr. JP-BUSE