APPROCHE BIBLIQUE DE LA DIVERSITE DE LANGUES

.

                       (Parler en  langues) par  Rév. Ev. Daniel

Nous abordons  un sujet complexe, difficile, mal compris, mal interprété et qui pose problème de nos jours dans nos églises.  Vu la complexité de ce sujet, certaines personnes évitent simplement d’en parler. Or la bible dit clairement que :

« Toute Ecriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice,  afin que l'homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne oeuvre.»  (2 Tim 3 :16)

Convaincu que ce sujet est enseignable et que Dieu n’a  laissé aucun sujet sans réponse. En ce jour, l’ordinateur est capable de répondre à beaucoup de questions de la vie. De même, la bible est l’ordinateur que Dieu nous a donné, elle répond à toutes les questions, elle ne laisse aucun problème irrésolu…….

Pour faciliter la compréhension de notre problématique, nous illustrons un fait facile à comprendre. Voici la question.

« Serait-il possible au Premier ministre Japonais de  parler  aux américains dans sa langue maternelle ? ».  La réponse serait   Oui   et   Non.  Ces 2 réponses donneraient l’éclaircissement sur notre sujet du Jour à la fin de notre exposé.

Définissons d’abord   « La langue » c’est un moyen de communication expressive et significative. Y a- t-il une différence entre le parler en langues selon la bible et parler une langue comme nous en avons l’habitude de le faire ….c’est ce que nous allons voir.

La diversité de Langues  est un don spirituel. Il est de ce fait très important et utile pour l’édification du corps de Christ. Notez bien que les dons spirituels sont accordés pour être utilisé à l’Eglise en vue de l’édification du Corps de Christ.

Sondons les écritures dans les livres :               Actes  2 : 1 – 11

                                                                       1 Corinthiens   14 : 1-28

                                                                       1 Corinthiens    13 :1                                          

A la lecture de ces 3 textes, il ressort qu’il y a 2 types de Langues selon la bible :

1er type de Langue (Actes 2 :7-8) : la langue expressive comprise par les personnes sans aucune interprétation. Dans ce cas le Saint Esprit donne à une personne de parler une langue étrangère qu’elle n’a jamais  étudiée ni  parlée, mais elle parle cette langue pour communiquer la pensée de Dieu à d’autres personnes qui comprennent  la langue. Dans ce cas on n’a pas besoin d’un interprète. Tel a été le cas avec les disciples au jour de Pentecôte. Dieu a permis qu’il parle dans les langues des gens qui étaient en visite à Jérusalem, l’objectif du Saint Esprit était d’évangéliser ces touristes venus de 15 pays d’Asie Mineure ( parmi lesquels de nombreux  ressortissants africains….) Ainsi naquit l’Eglise. Rappelons-nous autrefois l’humanité toute entière avait une seule langue (Genèse 11 :1,6) ; mais depuis la confusion qui a résultée de la destruction de  la Tour de Babel, Eloïm décida dans son conseil Céleste de confondre les langues des hommes (Genèse 11 :7).

2é type de Langue (1 Corinthiens 14 :2 ; 13 :1) : la langue non comprise des hommes. Une langue dans laquelle, l’esprit dit des mystères à Dieu.

En écrivant cette lettre à l’église de Corinthe, L’apôtre donnait les réponses à quelques problèmes qui se posaient à l’église.

Bien aimés en Christ, notre message se focalise sur ce deuxième type de langues, une langue extatique où ‘’ l’esprit’’ dit des mystères à Dieu.

Plus haut, nous avons dit que le don spirituel est fait pour édifier l’Eglise, or ce deuxième type de langue sans interprétation est une auto édification (1Cor 14 :4). La question capitale est de savoir si l’auto édification est utile pour l’église, la réponse est mitigée. La bible dit ceci à ce sujet :

« Je désire que vous parliez tous en langues mais encore que vous prophétisiez. Celui qui prophétise est plus grand que celui qui parle en langues à moins qu’il interprète, pour que l’église en reçoive l’édification. »

Nous nous rendons compte que le message prophétique s’adresse à tout le Corps, l’édifie ; tandis que l’exercice de ce don de langue s’adresse à un élément, une partie de ce Corps. Ce n’est donc par induction, quand le message est interprété, donc porté à la connaissance de tous les membres de ce corps, qu’il édifie l’Eglise.

Aujourd’hui, c’est devenu monnaie courante de parler en langues à haute voix sans aucune interprétation. Grave encore, dans certaines églises vous trouverez plus de la moitié des fidèles entrain de baragouiner en langue. Compliqué encore, il y a même l’officient du culte qui demande à l’assemblée de commencer à parler en langues, les plus zélés vont jusqu’à dispenser des leçons magistrales des langues. Quelles langues, des anges ou des hommes ? Les démons aussi parlent (Actes 19 :15 ; Marc 5 :9) Est-ce cette pratique est – elle biblique ? Bizarre encore, il y a des serviteurs de Dieu qui modèrent le culte en langues….la bible dit ceci   « Si tu rends grâces par l’esprit, comment celui qui est dans les rangs de l’homme du peuple répondra-t-il Amen ! À ton action de grâces, puisqu’il ne sait pas ce que tu dis ?

Donc parler en langues à l’Eglise est très important, mais il devient utile pour l’Eglise que si et seulement si il y a interprétation. La bible est claire sur ce don, que celui parle en langues prie pour qu’il ait le don d’interprétation.

Lisons bien la bible et comprenons bien ce livre saint.  Josué  dit :

« Que ce livre de la loi ne s'éloigne point de ta bouche; médite-le jour et nuit, pour agir fidèlement selon tout ce qui y est écrit; car c'est alors que tu auras du succès dans tes entreprises, c'est alors que tu réussiras. » (Josué 1 :8),

Bien aimés en christ, la bible est un trésor, c’est une richesse, elle donne la quasi-totalité des réponses.  L’apôtre Paul dit ceci, « je rends grâce à Dieu que je parle en langues plus  que vous tous, mais dans l’Eglise, j’aime mieux dire cinq paroles avec mon intelligence, afin d’instruire aussi les autres que dix mille paroles en langues »

Certaines personnes risquent de comprendre à l’envers ce message,  nous ne sommes pas contre le parler en langues ou la diversité de langues mais cela doit se faire selon la parole de Dieu qui est la vérité et non le contraire. « Car Dieu, n’est pas un Dieu de désordre… » (1corinthiens 14 :33 ; Actes 19 :32).  Je tiens à préciser que celui qui parle en langues rend des actions de grandes valeurs à Dieu. Il s’édifie lui-même. C’est ainsi que la bible dit ceci dans 1 Corinthien 14 :27-28 : « En est-il qui parle en langue, que deux ou trois au plus parlent, chacun à son tour et quelqu’un interprète ; la bible enchaîne et dit s’il n y a point d’interprète, qu’on se taise dans l’Eglise, et qu’on parle à soi-même et à Dieu ».

Bien aimés en christ, la bible est clair à ce sujet, pourquoi agissons nous contrairement à la bible.

Répondons maintenant à la question selon laquelle, le premier ministre Japonais serait-il en mesure de s’adresser aux américains dans sa langue ?  La réponse était oui et non.

Oui. C’est possible de s’adresser aux américains mais à condition qu’il y ait un interprète

Non. S’il n’y a pas d’interprète.

Cet exemple donne la réponse à cette fabuleuse question du parler en langue. Sans interprétation, la bible recommande qu’on se taise et que l’on parle à soi-même et à Dieu.

Une autre question à laquelle, je tiens à répondre dans ce message est la suivante. La bible parle de la diversité de langues et pourtant en pratique on constate que les gens ne parlent que la même langue, parfois toute l’église à une langue propre et les mots ou phrases qui sortent ne sont que les mêmes. Franchement parlant, notre réponse serait non, car même dans nos langues maternelles les mots, les phrases diffèrent du message. Nous pensons que cela est de même pour le parler en langues extatique où l’esprit rend grâce.

La bible ajoute aussi dans Romains 8 :26 « De même aussi l'Esprit nous aide dans notre faiblesse, car nous ne savons pas ce qu'il nous convient de demander dans nos prières. Mais l'Esprit lui-même intercède par des soupirs inexprimables».

La bible  dans  1 Corinthiens 14 : 22 dit que les langues sont un signe pour les non croyants et que la prophétie est un signe pour les croyants qu’est-ce que cela veut dire ? Prenons le cas des apôtres à Jérusalem  lors de la pentecôte, les touristes de 15 pays qui ont entendu les disciples parler dans leurs langues ont cru à Jésus Christ et se disaient : « comment  ces galiléens parlent nos langues (Actes 2 :7)  et   Actes 2 : 12.  Ils étaient dans l’étonnement. Or, c’étaient des juifs pieux  venus à Jérusalem, peut-être pour adorer au temple, qui ont reçu Christ ce qui permit de fonder l’Eglise de Jésus, non avec des briques cuites des mains d’hommes mais avec des pierres vivantes (1 Pierre 2 :5), à partir de ce miracle de la diversité des langues qui marqua la fin du temps de la confusion héritée de la Tour de Babel (Genèse 11 :1-6).

La diversité de langues, comme d’autres dons du Saint est un signe de la manifestation du Saint Esprit. A la question de savoir si tout le monde doit parler en langues. Nous vous confions à lire dans 

1  Corinthiens 12 : 29-30 : « Tous sont-ils apôtres ? Tous sont-ils prophètes ? Tous sont-ils docteur ? Tous ont-ils le don des miracles ? Tous ont-ils le don des guérisons ? Tous parlent-t-ils en langues ? Tous interprètent-ils ?... »

A lisant ce verset il apparaît clairement que tout le monde n’est pas prophète, apôtre, cela implique que tout le monde ne parle pas aussi en langues. Mais il est vrai que tout le monde doit aspirer aux dons du Saint Esprit, mais c’est Dieu qui en donne selon sa mesure à qu’il veut. Il y a des choses que nous devons, tous, faire en tant qu’enfants de Dieu. Tout le monde doit recevoir Christ pour devenir enfant de Dieu et être baptisé d’eau et du Saint Esprit……..mais on ne peut pas poser comme critère dans l’église que celui qui ne parle pas en langues n’est pas spirituel. C’est faux. Les charismatiques ont exagéré avec ce don, au point que des fidèles rivalisent d’ardeur en criant à gorge déployée des histoires qui n’ont rien à avoir avec le don lui-même.

Pire encore, on a connu des « églises », qui enseignement aux les ‘’langues’’ :

« (L’enseignant) Ôrababa…. (L’assemblée répète) ôrababa ; shindébéréké shindébéréké….rabbasanta (sic !) » Ça n’a rien de spirituel ! C’est du spectacle de mauvais goût. Pourtant, La Bible dit : « …c’est poussés par le Saint-Esprit que les hommes ont parlé de la part de Dieu» (2 pierre 1 :21).

Pour conclure, nous donnons notre lumière sur ce point : «  Le parler en langues se subdivise en deux : 1. Parler en langues : c’est donner un message pour l’ ‘édification du Corps du Christ et nécessite une interprétation par contre  prier en langues ne nécessite pas une interprétation, car l’esprit s’édifie lui-même et est en contact avec Dieu. Et c’est ici où, justement, le  problème se pose ; car cette prière est individuelle et doit se faire dans l’intimité de la personne avec son Dieu à  basse voix à l’Eglise (Matt.6 :6 ; Luc 18 :10-13). L’heure a sonné où les vrais adorateurs que le Père cherche, l’adoreront en esprit et en vérité (Jn. 4 :23).

Nous pensons au travers de ce message avoir donné une lumière sur ce sujet très important.

Lisez ce message avec un œil spirituel et exopédie-le au moins à 10 personnes.

Que Dieu vous bénisse !

Rév.Evangéliste  Daniel